Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ces notes ont été prises à l'occasion d'une "enquête" menée sur la disparition d'un soldat de la guerre de 1870, Jean Alexandre Châble, mobile sarthois. De cette enquête est né un livre:

 

 

7 janvier 1871 page 47

M. le Maire entretient le conseil de l'insuffisance que présente l'étendue des cimetières par suite des nombreuses inhumations réclamées chaque jour et qui sont la conséquence de la guerre et de l'occupation de la ville par l'armée allemande. Il devient nécessaire et urgent ainsi qu'on pourra reconnaitre, d'aviser sans retard et de prendre des mesures pour l'agrandissement des cimetières. Il ne sera pas question du faubourg St Jean dans lequel les inhumations ne se font que dans des propositions restreintes mais de ceux de St Marceau et de St Vincent.

A St Marceau d'abord, aucune partie du cimetière n'est en ce moment disponible. Toute son étendue est occupée soit par les concessions soit par des terrains pour lesquels ne s'est pas encore accomplie la durée du temps légal de cinq années pendant lesquelles les sépultures ne peuvent être renouvelées. Il y a donc lieu d'agrandir immédiatement le cimetière et l'administration s'est mise à cet effet en rapport avec les propriétaires des terrain contigus pour lesquels elle s'est entendue afin d'acquérir , sauf l'approbation du conseil , six parcelles comprenant ensemble 29 ares 20 ?? sises au nord du cimetière actuel qui serait ainsi augmenté dans des porportions largement suffisantes. Ces parcelles seraient acquises moyennant un prix de ....2 197 F 57

il deviendrait indispensable de clore ces terrains et d'ouvrir une porte afin d'établir une communication [...).....337 f 50

Il y aurait encore à réparer une petie construction servant à abriter le gardien employé aux travaux ordinaires du cimetière ; ces frais sont évalués à .......150

soit ensemble: 20685 f 07

Enfin, il conviendrait d'ajouter à ce chiffre une somme destinée à pourvoir aux fraix d'actes, ce qui donne à prévoir une dépense totale d'environ 3 000F

Si donc le conseil municipal admet la proposition de l'administration en ce qui concerne le cimetière St Marceu, M le Maire demande qu'il veuille bien en décider sa réalisation par l'adoption de la délibération suivante.

Le conseil municipal

Considérant que le cimetière St marceau ne présente plus aucun emplacement disponible pour recevoir les sépultures dont le nombre s'est accru depuis quelques temps dans des proportions telles que toute son étendue est occupée;

que par conséquent il est urgent d'aviser sans retard au moyen d'agrandir ce cimétière en y ajoutant des terrains qui lui soient autant que possible contigus

autorise M. le Maire à acquérir de divers, 6 parcelles de terre sises au nord du dit cimetière (...) configurées au plan dressé par M.le Voyer de la ville et annexé à la présente délibération. (...)

Bref, un crédit de 3000 f est ouvert.

Le conseil, après avoir pris connaissance des plans et devis qui lui sont communiqués, vote à l'unanimité la délibération qui précède.

En ce qui concerne le cimetière St Vincent (...)Si toute son étendue n'est pas encore employée, il est reconnu que le nombre des décès quotidiens absorbera en moins de 20 jours les parties dont on peut en ce moment disposer. Aussi, M. le Maire ne croit pas devoir demander l'acquisition mais seulement la location d'une pièce de terre qui semble convenir par son étendue et sa proximité. L'administration s'est d'autant plus arrêtée à cette proposition que les prétentions en cas de vente de la part des propriétaires voisins paraissent inacceptables. Ainsi, il était question de dix mille francs pour 42 ares de contenance tandis qu'une portion de terrain mesurant 2432 ares serait louée au prix annnuel de 116 francs.

M. Germon demande la parole et dit qu'il ne peut s'arrêter à cette pensée que plus tard, à la fin du bail, se champ soit rendu à la culture après l'usage qui en sera fait. Mais après les explications, M. Germon ne persiste pas.

Donc, proposition acceptée.

 

Une séance le 12 puis le 13 janvier 1871

Rien de notable pour ce qui concerne mon affaire.

Séance du 19 janvier 1871

Séance du 23 janvier 1871

(...)

Tag(s) : #Guerre de 1870

Partager cet article

Repost 0