Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ces notes ont été prises à l'occasion  d'une "enquête" menée sur la disparition d'un soldat de la guerre de 1870, Jean Alexandre Châble, mobile sarthois.

 

Informations tirées de:

D'après le numéro spécial de " La revue française de généalogie: 1870-1871: la guerre oubliée-Des ancêtres retrouvés"

" Surtout le chercheur doit avoir à l'esprit que dans ce conflit relativement court il n'existe pas un profil type de combattant mais trois types de combattants. En premier lieu la guerre a été menée par des militaires. Depuis 1868 la durée du service actif est passée de sept à cinq ans, auxquels s'ajoutent quatre ans de réserve. Le tirage au sort est toujours en vigueur.

Ainsi, à l'été 1870, trois contingents complétent les effectifs, ceux des classes 1866, 1867 et 1868.

Au total l'armée française compte alors théoriquement environ 350 000 sous-officiers et hommes de troupe parmi lesquels 150 000 militaires de carrière ( sous-officers et engagés volontaires ou rengagés).

A la déclaration de la guerre sont rappelés les réservistes des classes 1863,1864 et 1865. Mais on appelle aussi cette portion des classes 1866, 1867, et 1868 constituée des gens gens qui, n'ayant pas tiré de mauvais numéro, n'en avaient cependant pas tiré un totalement bon et avaient été assujettis à un service raccourci de cinq mois dans l'infanterie ou l'artillerie.

Enfin la mobilisation est complétée par l'appel des concrits de la classe 1869 ( qui n'avaient pas encore été incorporés en 1870) et de la clase 1870 ( le 20 aout).

Elle s'étend encore aux réservistes des classes antérieures à 1863, célibataires ou veufs sans enfants, et âgés de moins de 35 ans.

Rechercher dans la série R: tableau de recensement, liste de tirage au sort, liste du contingent qui mentionne le régiment de destination et la date d'incorporation.

Puis registres du contrôle des troupes au SHD ( sous série GR Yc)

A côté de l'Armée proprement dite, d'autres formations ont affronté l'ennemi. Les hommes les composant sont communément désignés sous le nom de Mobiles. Ces unités sont celles de la Garde Nationale mobile et l'ancêtre recherché, échappé à la conscription, en a peut-être fait partie. Napoléon III avait supprimé les gardes nationales en 1852. La Garde Nationale mobile est créée par la loi Niel en 1868. Elle est composée des jeunes gens des classes 1867 et suivantes qui ont tiré un bon numéro tout en étant reconnus aptes au service.

S'y ajoutent les exemptés pour un motif autre que physique ( ex fils aîné de veuve...)

Tous sont affecté dans la Garde Nationale mobile pour une durée de 5 ans où ils ne servent effectivement que pendant de courtes et rares périodes. Elle constitue un service militaire obligatoire et universel. Elle est susceptible d'être appelée à l'activité en temps de guerre et incorporée à l'armée active.

C'est au niveau du département que sont dressés les registres matricules d la garde nationale mobile organisées en bataillon d'infanterie et batteries d'rtillerie.

Troisième catégorie de combattants, les francs-tireurs: constitution spontanée "

Retour au sommaire

Tag(s) : #Guerre de 1870

Partager cet article

Repost 0